Le collectif 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité. Il s’oppose à l’aberration économique, sanitaire, environnementale et climatique aux conséquences désastreuses que constituent ces projets pour les départements impactés. Il promeut une transition énergétique, écologique et solidaire.

Après 7 années de lutte, du rassemblement de Villeneuve de Berg 2011 au rassemblement de Barjac en 2016 jusqu’à la loi Hulot 2017, sont enfin abrogés, annulés ou rejetés tous les permis de recherche de l’Ardèche, du Gard, de la Drôme, de l’Isère, de Savoie, du Vaucluse, du Var, des Bouches du Rhône, de l’hérault. Toutefois, AILLEURS, d’autres sont encore valides et la lutte continue : En savoir plus

Accueil > L’espace presse du Collectif 07 > Une lutte exemplaire

Une lutte exemplaire

mardi 26 mars 2019

LE COLLECTIF 07 STOP GAZ-HUILES DE SCHISTE : UN MOUVEMENT DE LUTTE EXEMPLAIRE

Lorsqu’en 2010, l’information par voix de presse est parue que des permis d’exploration d’hydrocarbures non conventionnels avaient été délivrés un peu partout en France dont certains en Ardèche et dans le Gard, et après quelques recherches à propos de ces hydrocarbures, la surprise, l’indignation, le sentiment d’injustice et d’inquiétude, le sentiment d’intrusion, le manque de considération, de transparence, ont engendré une violente réaction contre cette décision non démocratique venant « d’en haut », des « bureaux parisiens ».

UNE LUTTE EXEMPLAIRE

Ces années d’une lutte exemplaire et non-violente, de la manifestation de Villeneuve de Berg en 2011 à celle de Barjac du 28 février 2016, ont permis de remporter une victoire juste, légitime mais qui n’était pas acquise.

Pour cela il a fallu lutter contre des adversaires coriaces, des politiques indécises, une administration pas toujours à la hauteur et une législation défavorable. Mais il a aussi fallu lutter contre des forces internes.

Si, dans l’ensemble, le mouvement a réussi à fédérer les énergies et à coordonner la lutte dans une ambiance amicale voire souvent festive, des efforts ont été nécessaires dans bien des domaines afin que ce projet puisse être mené à bien.

Les actions menées tout au long de ses années l’ont été de manière conviviale et souvent festive. Cette ambiance joviale et fraternelle a permis de tisser des liens forts entre tous les militants. Elle a permis de tempérer des ardeurs quelquefois un peu trop vives, un peu trop émotionnelles. Elle a permis de synchroniser les volontés et les énergies en proposant des débats informels à propos de désaccords ou de divergences.

Car, comme Laura Seguin l’exprime très bien dans sa thèse "Entre conflit et participation : double apprentissage dans un mini-public et un mouvement de contestation"(1), il existe des relations paradoxales entre conflit et participation à partir de la notion d’apprentissage.

Des expériences apparemment aussi opposées qu’une conférence de citoyens et une mobilisation collective entraînent des apprentissages politiques comparables – sinon identiques – chez les acteurs qui y prennent part. Ceux-ci apprennent à la fois à identifier les antagonismes (apprentissage du conflit) et à construire des accords collectifs (apprentissage de la participation ou de la délibération).

Cette aventure humaine a été très positive. Non seulement par son exemplarité avec la réussite à la clé mais aussi parce qu’elle a renforcé les liens entre de très nombreuses personnes et de nombreuses structures.

Elle a permis d’acquérir des connaissances et du savoir amenant à porter un autre regard sur la participation à une œuvre collective. Une prise de conscience s’est opérée à propos de la protection de l’environnement dans lequel notre espèce exerce ses activités.

Lire l’article sur "Informer Pour Agir .fr"

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
contact@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes