Le collectif 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité. Il s’oppose à l’aberration économique, sanitaire, environnementale et climatique aux conséquences désastreuses que constituent ces projets pour les départements impactés. Il promeut une transition énergétique, écologique et solidaire.

Après 7 années de lutte, du rassemblement de Villeneuve de Berg 2011 au rassemblement de Barjac en 2016 jusqu’à la loi Hulot 2017, sont enfin abrogés, annulés ou rejetés tous les permis de recherche de l’Ardèche, du Gard, de la Drôme, de l’Isère, de Savoie, du Vaucluse, du Var, des Bouches du Rhône, de l’hérault. Toutefois, AILLEURS, d’autres sont encore valides et la lutte continue : En savoir plus

Accueil > Elsewhere in Europe, around the world > Chesapeake, un géant du gaz de schiste à terre

Chesapeake, un géant du gaz de schiste à terre

mardi 30 juin 2020

CHESAPEAKE ... UN GÉANT DU GAZ DE SCHISTE EN FAILLITE

- Après BP qui a déprécié récemment ses actifs : Lire l’article

- Après l’annonce récente de l’Angleterre et du Mexique d’abandonner la fracturation hydraulique : Lire l’article

- Chesapeake, pionnier du gaz de schiste américain, est en faillite et de dépose le bilan.

Selon Boursorama, Chesapeake, groupe américain spécialisé dans les méthodes de fracturation du schiste s’est mis sous la protection du chapitre 11 de la loi sur les faillites. Fragilisé par un endettement important, il est victime de la chute des cours des hydrocarbures du fait de la pandémie de Covid-19. Il a également signé un accord de restructuration avec une majorité de ses créanciers, lui permettant de réduire sa dette d’environ 7 milliards de dollars de dettes. Chesapeake a en outre obtenu 925 millions de dollars pour financer ses opérations.

Le cours des matières premières sur Boursorama

 

Courrier International explique que c’est Chesapeake Energy, l’une des premières compagnies à croire à la technique de la fracturation hydraulique, qui a fait des États-Unis les leaders de la production de gaz naturel dans le monde. Dimanche, elle a déposé le bilan. La firme, qui opère du Texas au Nouveau-Mexique, du Dakota à la Pennsylvanie, a annoncé s’être placée sous la protection du régime des faillites pour restructurer 7 milliards de dollars de dettes, sur un total de 9 milliards, rapporte le Guardian.

Chesapeake est une victime directe de la crise des matières premières, elle-même conséquence du nouveau coronavirus. L’entreprise n’avait cependant pas attendu la baisse vertigineuse des prix des hydrocarbures pour connaître quelques déboires, rappelle le Washington Post. Son endettement était chronique. Sa chute, “depuis les jours grisants” des débuts de l’exploitation du gaz de schiste, “est épique”. “Autrefois évaluée à 37 milliards de dollars, Chesapeake a été le deuxième producteur de gaz naturel du pays.”

L’entreprise est dans une certaine mesure victime de son propre succès, rappelle le Business Financial Post. “Elle et ses pairs sont parvenus à extraire d’énormes quantités de gaz de bassins de schiste auparavant difficiles à exploiter.” Le journal économique poursuit : “Bien que cela ait fait des États-Unis un fournisseur mondial inégalé d’énergie, cela a également contribué à une surproduction qui a pesé sur les prix. La semaine dernière à New York, les contrats à terme sur le gaz ont atteint leur plus bas prix depuis vingt-cinq ans.”

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop Gaz de Schiste
47 rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
contact@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes