Le collectif 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité. Il s’oppose à l’aberration économique, sanitaire, environnementale et climatique aux conséquences désastreuses que constituent ces projets pour les départements impactés. Il promeut une transition énergétique, écologique et solidaire.

Après 7 années de lutte, du rassemblement de Villeneuve de Berg 2011 au rassemblement de Barjac en 2016 jusqu’à la loi Hulot 2017, sont enfin abrogés, annulés ou rejetés tous les permis de recherche de l’Ardèche, du Gard, de la Drôme, de l’Isère, de Savoie, du Vaucluse, du Var, des Bouches du Rhône, de l’hérault. Toutefois, AILLEURS, d’autres sont encore valides et la lutte continue : En savoir plus

Accueil > Elsewhere in Europe, around the world > Total importe du gaz de schiste US

Total importe du gaz de schiste US

vendredi 5 avril 2019

TOTAL MISE SUR L’IMPORTATION DE GAZ DE SCHISTE US

Alors qu’une nouvelle cargaison arrive en France, Total mise gros sur l’exportation de gaz de schiste américain

Un nouveau navire méthanier en provenance des États-Unis arrive en France, porteur d’une cargaison largement issue de l’exploitation du gaz de schiste. Au même moment, le groupe Total annonce un important investissement dans un nouveau projet de gazoducs et de terminal d’exportation de gaz de schiste sur la côte de Louisiane.

Il y a quelques semaines, l’Observatoire des multinationales révélait que la France a commencé à importer du gaz naturel liquéfié américain - en grande partie du gaz de schiste - à partir de l’automne 2018. Lire l’article sur multinationales.org

Depuis, ces importations se poursuivent bon train, comme le montrent les chiffres rendus publics par [l’agence étatsunienne d’information sur l’énergie]. Un nouveau navire méthanier, le Oak Spirit, devait accoster ce vendredi 5 avril au petit matin au terminal de Montoir-en-Bretagne, en provenance de celui de Sabine Pass aux États-Unis. Un paradoxe alors que la France a interdit depuis huit ans la fracturation hydraulique, et donc l’exploitation du gaz de schiste, sur son propre territoire.

- Les géants du pétrole misent sur les exportations de gaz de schiste
Au final, investir ainsi dans l’exportation du gaz de schiste américain présente probablement un double avantage pour Total. D’abord, certes, se positionner sur un marché en plein développement.

Mais aussi s’assurer que la France et l’Europe resteront abreuvées de gaz pour les années à venir, ce qui est nettement moins menaçant pour les intérêts du groupe d’une transition énergétique ambitieuse.

Lire l’article sur multinationales.org

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
contact@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes