Le collectif 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité. Il s’oppose à l’aberration économique, sanitaire, environnementale et climatique aux conséquences désastreuses que constituent ces projets pour les départements impactés. Il promeut une transition énergétique, écologique et solidaire.

Après 7 années de lutte, du rassemblement de Villeneuve de Berg 2011 au rassemblement de Barjac en 2016 jusqu’à la loi Hulot 2017, sont enfin abrogés, annulés ou rejetés tous les permis de recherche de l’Ardèche, du Gard, de la Drôme, de l’Isère, de Savoie, du Vaucluse, du Var, des Bouches du Rhône, de l’hérault. Toutefois, AILLEURS, d’autres sont encore valides et la lutte continue : En savoir plus

Accueil > Boite à outils "Transition Énergétique" > négaWatt : l’urgence d’une politique de sobriété énergétique

négaWatt : l’urgence d’une politique de sobriété énergétique

mardi 9 octobre 2018

AU LENDEMAIN DE LA PUBLICATION DU RAPPORT DU GIEC,
L’URGENCE D’UNE POLITIQUE DE SOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE

- Communiqué de négaWatt du 9 octobre 2018

Le rapport spécial du GIEC publié hier le confirme : la stratégie la plus sûre permettant de lutter contre les dérèglements climatiques incontrôlés repose notamment sur la sobriété.

Mal comprise par certains, dénigrée par d’autres, oubliée des politiques publiques, son intérêt, ses ressorts et les nombreux bénéfices qu’elle procure méritent d’être mieux explicités.

C’est l’objectif que se fixe l’Association négaWatt en publiant aujourd’hui un nouveau document. L’occasion de lancer un appel aux pouvoirs publics à engager une vraie politique de sobriété pour construire une société plus juste et plus durable.

 

* Un impératif pour le climat et pour les ressources

En France comme ailleurs, ni la consommation d’énergie, ni les émissions de CO2 ne diminuent de manière suffisante pour nous mettre sur la bonne trajectoire. L’absence de sobriété en est l’une des causes : nos voitures et nos frigos sont de plus en plus performants, mais nous parcourons toujours plus de kilomètres et achetons des frigos toujours plus grands. En constante augmentation, la surface chauffée par personne (logements, bureaux, commerces et équipement) va elle aussi dans le mauvais sens.

Les efforts d’efficacité énergétique doivent évidemment être renforcés, mais ils ne seront pas suffisants en l’absence de politiques publiques volontaristes de sobriété énergétique. Celle-ci reste trop souvent absente des réflexions actuelles. Par exemple, la prochaine Stratégie nationale bas-carbone prévoit une augmentation de 40 % du transport de marchandises (en tonnes.km) entre aujourd’hui et 2050. Ce n’est plus tenable, il est impératif d’inverser les tendances.

Le scénario négaWatt est à ce jour le seul en France à atteindre la neutralité carbone, et à être ainsi compatible avec l’objectif 1,5°C. À travers cet exercice, la sobriété énergétique apparaît comme une étape incontournable d’une démarche de soutenabilité.

 

* Une démarche individuelle et collective

La sobriété énergétique ne saurait se résumer aux seuls éco-gestes individuels : il revient à la collectivité dans son ensemble de mettre en place les conditions permettant à tout un chacun d’être plus sobre, à commencer par la non-incitation à consommer toujours plus et par la mise en place de solutions favorisant la sobriété. Pour cela les politiques publiques ont un rôle majeur à jouer. Répondre à la nécessité de réduire l’utilisation de la voiture ou du camion impose de construire des infrastructures dédiées aux modes alternatifs, mais aussi de s’inscrire dans une politique globale de réduction de la demande d’énergie pouvant aller de la promotion du télétravail à l’allongement de la durée de vie des biens d’équipement afin de limiter le transport de marchandises.

Appliquer la sobriété énergétique, c’est donner la priorité aux consommations qui répondent à un service essentiel et abandonner celles qui apparaissent comme superflues.

Le document publié aujourd’hui présente les principales hypothèses de sobriété retenues dans le scénario négaWatt, et propose plusieurs mesures clés à mettre en place dès maintenant. Comme elle le fait depuis plus de quinze ans, notre association continuera à agir auprès des pouvoirs publics pour qu’ils se saisissent enfin de cet indispensable levier d’action, et ce dès les prochaines Programmation pluriannuelle de l’énergie et Stratégie nationale bas-carbone.

Téléchargez le communiqué de presse (pdf 250 ko)

Site internet de l’association négaWatt

 


 

- La sobriété énergétique

Pour une société plus juste et plus durable

La sobriété est l’un des trois piliers fondamentaux de la démarche promue par l’Association négaWatt depuis sa création en 2001. Elle est un élément incontournable du scénario de transition énergétique porté par l’association.

Cette notion est inscrite à l’article 1 de la loi sur la transition énergétique depuis 2015. Elle est progressivement reconnue et prise en compte par de nombreux acteurs mais reste trop souvent mal comprise et suscite certaines idées reçues freinant son acceptation et sa mise en œuvre.

Ce document présente les principales hypothèses de sobriété retenues dans le scénario négaWatt 217-2050, et propose plusieurs mesures clés à mettre en place.

Téléchargez le document (pdf 1,7 Mo)



 

- L’association négaWatt : Pour une transition énergétique réaliste et soutenable

Face aux défis que représentent le dérèglement climatique, l’épuisement des ressources et le risque d’un accident nucléaire, les fondateurs de l’Association négaWatt se sont donné pour objectif de montrer qu’un autre avenir énergétique est non seulement réalisable sur le plan technique, mais aussi souhaitable pour la société.
Site internet de l’association négaWatt

Vers une transition écologique globale ?

Tribune de Christian Couturier, président de l’Association négaWatt, dans La Tribune (août 2018)

Il ne peut pas y avoir de transition écologique globale sans mise en cause du système actuel.
La démission de Nicolas Hulot en est le symptôme : « le problème, c’est le modèle ».

En confinant l’écologie à la périphérie, nos dirigeants politiques et économiques se refusent à remettre en cause un mode de production et de consommation qui provoque la destruction des écosystèmes.

Les alertes sont lancées depuis des décennies, les clignotants sont allumés sur tous les fronts, mais rien n’y fait : les émissions de gaz carbonique continuent à augmenter, même en France où elles sont reparties à la hausse depuis 3 ans.

Téléchargez la tricune (pdf 250 ko)

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes