Le collectif 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité. Il s’oppose à l’aberration économique, sanitaire, environnementale et climatique aux conséquences désastreuses que constituent ces projets pour les départements impactés. Il promeut une transition énergétique, écologique et solidaire.

Après 7 années de lutte, du rassemblement de Villeneuve de Berg 2011 au rassemblement de Barjac en 2016 jusqu’à la loi Hulot 2017, sont enfin abrogés, annulés ou rejetés tous les permis de recherche de l’Ardèche, du Gard, de la Drôme, de l’Isère, de Savoie, du Vaucluse, du Var, des Bouches du Rhône, de l’hérault. Toutefois, AILLEURS, d’autres sont encore valides et la lutte continue : En savoir plus

Accueil > Boite à outils "Transition Énergétique" > Rapport spécial du GIEC sur les changements climatiques

Rapport spécial du GIEC sur les changements climatiques

lundi 8 octobre 2018

RAPPORT SPÉCIAL DU GIEC SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES ET LEURS ÉVOLUTIONS FUTURES

Le GIEC est le Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat. Ses rapports synthétisent les travaux publiés de milliers de chercheurs analysant les tendances et prévisions mondiales en matière de changements climatiques.

Il a été créé en 1988 par l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM) et le Programme pour l’Environnement des Nations Unies (PNUE).

Lors de la COP21, les États se sont fixés l’objectif commun de limiter le réchauffement mondial moyen bien en deçà 2°C, tout en poursuivant leurs efforts pour le limiter à 1,5°C d’ici la fin du siècle.

Le GIEC a été mandaté pour préparer un rapport spécial sur cet objectif, qui doit aborder trois points :
- les impacts et les bénéfices d’un monde à 1,5° C, en comparaison avec un monde au réchauffement plus élevé ;
- les scénarios envisagés pour maintenir ce cap ;
- les mesures politiques à mettre en œuvre pour l’atteindre.

Ce document de 250 pages établi sur la base de plus de 6 000 études scientifiques a été rédigé et relu par des dizaines d’experts issus d’une quarantaine de pays. Il a été validé par l’ensemble des gouvernements membres, ce qui n’en fait donc pas seulement un travail scientifique mais aussi le résultat des orientations nationales.

Ce rapport doit amener des preuves scientifiques aux décideurs afin de rectifier le tir au plus vite. Les conclusions du texte publiées le 8 octobre aideront les Etats à augmenter leurs ambitions climatiques en vue de la COP24 de décembre 2018. Les émissions de gaz à effet de serre (GES) des activités humaines sont la principale cause du réchauffement climatique. Les engagements déjà pris par tous les pays mènent à un réchauffement climatique planétaires de plus de 3°C d’ici à la fin du siècle et le seuil de 1,5 °C serait franchi entre 2030 et 2052.

La conclusion est très claire : les activités humaines, notamment l’usage des énergies fossiles, a conduit à une hausse exceptionnelle de la concentration des gaz à effet de serre transformant le climat à un rythme jamais vu par le passé.

De nombreux scientifiques le disent et le répètent : il est désormais urgent d’agir. Tous les voyants sont au rouge : une concentration atmosphérique de gaz à effet de serre sans précédent depuis des dizaines de milliers d’années, année après année les records de température sont battus, les vagues de chaleur augmentent, les pluies diluviennes et les ouragans se font de plus en plus dévastateurs ... le dérèglement climatique est visible et ne peut que s’amplifier sans un sursaut international dans la lutte contre le réchauffement.

Lire le rapport spécial publié par le GIEC, rapport scientifique historique qui révèle la nécessité d’une action urgente pour limiter le réchauffement planétaire à 1,5°C.
Rapport - Global Warming of 1.5 °C

 


 

Le rapport spécial "Global Warming of 1.5 °C" reprend, confirme et valide les rapports précédents.

5ème RAPPORT DU GIEC sur les changements climatiques et leurs évolutions futures
Lire l’article sur "le climat change.fr"

Partie 1 : Les éléments scientifiques - Nouveautés du rapport

- De plus en plus de certitude sur l’impact de l’homme sur le réchauffement climatique

- De nouveaux scénarios et une nouvelle méthodologie pour les projections climatiques

- Des projections de court/moyen terme, et de très long terme

- L’effet refroidissant des aérosols revu à la baisse

- La hausse du niveau des mers pourrait être plus importante que prévue

- Des évènements climatiques extrèmes plus intenses, et plus fréquents

- Moins de certitudes sur les sécheresses observées et les cyclones tropicaux

- Le « palier des températures » ne remet pas en cause le réchauffement anthropique sur les 30 dernières années

- Seul un scénario de réduction des émissions est en mesure de maintenir la hausse des températures sous le seuil des 2°C

- Pour maintenir la hausse des températures sous le seuil de deux degrés, nous devrons réduire nos émissions de gaz à effet de serre de 10% par décennie.

 

Partie 2 : impact, adaptation et vulnérabilité

- Les risques que causent les changements climatiques sur nos sociétés, et la manière dont ces risques peuvent nous affecter (en touchant notre santé, notre alimentation, etc.).

- Comment ces risques peuvent être diminués ou contrôlés, grâce à l’adaptation de nos modes de vie (quels sont les besoins, les options, ou encore les opportunités pour s’adapter).

- Comment limiter ces risques grâce à la réduction de nos émissions de gaz à effet de serre (cette partie est surtout évaluée dans le troisième volet du rapport).

Ce second volet du rapport se divise en trois grandes parties :

1) Les impacts observés au cours des dernières années (par exemple sur la production agricole), ainsi que les techniques d’adaptation qui ont été expérimentées.

2) Les risques (ou bénéfices) futurs des changements climatiques.

3) Les stratégies d’adaptation futures.

 

Partie 3 : atténuation des changements climatiques

Ce volet du rapport évalue les aspects scientifiques, technologiques, environnementaux, économiques et sociaux de l’atténuation des changements climatiques – c’est à dire (principalement) des moyens de réduire nos émissions de gaz à effet de serre.

Le rapport ne contient pas de recommandations sur les choix à mettre en place pour réduire ces émissions. Il évalue chacune des options possibles, à différents niveaux de gouvernance et dans différents secteurs économiques.

Ce volet du rapport se divise en trois grandes parties :

1) L’évolution et les origines des émissions de gaz à effet de serre passées

2) Les évolutions futures des émissions de gaz à effet de serre

3) Les stratégies pour réduire ces émissions par secteur d’activité

Une dernière partie propose un panorama des politiques de réduction des émissions

 

En finir avec les idées reçues sur les changements climatiques

Cette partie réfute en quelques mots puis en quelques lignes les arguments climato-sceptiques.

 


Des liens :

- Le site internet du GIEC

- Agir sur les changements climatiques sur le Portail du système des Nations Unies

- Les changements climatiques sur le site du Collectif 07 SGHDS

- Le WWF appelle à un big bang écologique pour limiter le réchauffement climatique à 1,5°C

- Rapport du GIEC : la différence entre 1,5°C et 3°C est un crime climatique

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes