Le collectif 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité. Il s’oppose à l’aberration économique, sanitaire, environnementale et climatique aux conséquences désastreuses que constituent ces projets pour les départements impactés. Il promeut une transition énergétique, écologique et solidaire.

Après 7 années de lutte, du rassemblement de Villeneuve de Berg 2011 au rassemblement de Barjac en 2016 jusqu’à la loi Hulot 2017, sont enfin abrogés, annulés ou rejetés tous les permis de recherche de l’Ardèche, du Gard, de la Drôme, de l’Isère, de Savoie, du Vaucluse, du Var, des Bouches du Rhône, de l’hérault. Toutefois, AILLEURS, d’autres sont encore valides et la lutte continue : En savoir plus

Accueil > Elsewhere in Europe, around the world > Sauvons le récif de l’Amazone

Sauvons le récif de l’Amazone

jeudi 29 mars 2018

SAUVONS LE RÉCIF DE L’AMAZONE

Message de Greenpeace : demandez à Total et BP d’abandonner leurs projets pétroliers au large du Brésil.

Le compte à rebours a commencé pour le récif de l’Amazone. Total et BP se préparent à forer dans la région, mais vous pouvez rejoindre la mobilisation internationale pour sauver ce récif.

Signez notre pétition pour empêcher Total de menacer le récif de l’Amazone

LA MENACE D’UNE MARÉE NOIRE

Les forages pétroliers exposent cette région à des risques de fuites et de marées noires qui auraient des conséquences irréparables sur ce biome unique.

L’embouchure du bassin de l’Amazone abrite une biodiversité exceptionnelle et plus de 80 communautés vivent des ressources fournies par cet environnement.

Le Parc national du Cabo Orange, situé à l’extrême nord de l’État d’Amapá, abrite le plus grand écosystème de mangroves continu au monde, et aucune technologie ne permettrait de nettoyer une marée noire dans cette région.

UNE BIODIVERSITÉ À PROTÉGER À TOUT PRIX

Le récif de l’Amazone s’étend sur plus de 9500 km² au large de l’embouchure du fleuve Amazone. Ce dernier confère le caractère trouble et boueux des eaux alentour, ce qui rendait improbable la présence de cet écosystème corallien.

Début 2017, Greenpeace a réalisé les toutes premières images sous-marines du récif de l’Amazone et les scientifiques ont pu observer de nombreuses espèces. Mais il nous reste beaucoup à découvrir : à l’heure actuelle, nous estimons connaître seulement 5% du récif.

VOTRE MOBILISATION EST ESSENTIELLE

Agissez avant qu’il ne soit trop tard.

Total est soucieux de son image et se présente comme une entreprise verte. Mais si nous sommes des centaines de milliers, à travers le monde, à dénoncer la menace que Total fait peser sur le récif de l’Amazone, nous pouvons parvenir à faire peser sur eux une pression assez forte pour qu’ils reconsidèrent leurs projets d’exploration dans cette région.

Signez la pétition et partagez-la avec vos proches.
Plus nous serons nombreux à défendre le récif de l’Amazone, plus nous aurons de chance de gagner.


SAUVONS LE RÉCIF DE L’AMAZONE

En ce moment même l’Esperanza, célèbre navire de Greenpeace, fait cap sur le Brésil. Direction : le Récif de l’Amazone. Objectif : collecter de nouvelles preuves scientifiques pour contrer les projets pétroliers de Total.

Cette expédition peut compter sur le soutien de Lambert Wilson qui se mobilise aux côtés de Greenpeace.

L’an dernier, grâce à votre mobilisation, l’administration brésilienne a provisoirement rejeté les projets d’exploration pétrolière de Total au large du Brésil. Mais le géant pétrolier n’a toujours pas renoncé. Il vient de déposer une nouvelle demande pour forer près du Récif de l’Amazone.

Cette année, nous comptons percer quelques-uns des nombreux mystères que cache encore ce récif. Nous espérons que vous embarquerez avec nous pour cette nouvelle expédition et que, comme Lambert Wilson, vous rejoindrez les 1,8 million de personnes qui ont déjà signé la pétition pour sauver le Récif de l’Amazone.

Edina pour l’équipe Océans de Greenpeace

Lire l’article et voir la vidéo de Lambert Wilson

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes