Le collectif 07 STOP AUX GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité. Il s’oppose à l’aberration économique, sanitaire, environnementale et climatique aux conséquences désastreuses que constituent ces projets pour les départements impactés. Il promeut une transition énergétique et écologique.

Accueil > Boite à outils "Transition Énergétique" > Projet d’accord universel sur le climat signé à Paris

Projet d’accord universel sur le climat signé à Paris

samedi 12 décembre 2015

COP 21 : ACCORD DE PARIS

COP 21 : ACCORD DE PARIS

Convention-cadre sur les changements climatiques
Conférence des Parties des Nations Unies
Vingt et unième session
Paris, 30 novembre-11 décembre 2015

Adoption d’un protocole, d’un autre instrument juridique ou d’un texte convenu d’un commun accord ayant force juridique, élaboré au titre de la Convention et applicable à toutes les Parties.

Adoption de l’Accord de Paris
Télécharger le texte de l’accord (pdf 556 ko)



LA COP 21 ET LA MOBILISATION CITOYENNE À PARIS

Montage photos-vidéos des manifestations citoyennes à Paris lors de la COP 21
Mis en musique avec les chansons de HK et les Saltimbanques
Photos et montage de Paul Reynard de la de la web-radio Touche Pas À Mon Schiste

Marche citoyenne du 12 décembre 2016
Entre 20 000 et 30 000 citoyen·ne·s des quatre coins du monde ont pris la rue et se sont emparés des plus grands symboles de Paris, de l’avenue de la Grande armée, entre l’Arc de Triomphe et La Défense, au Champ-de-Mars en passant par le Trocadéro et la Tour Eiffel. où ils ont dansé et chanté pour exprimer leur détermination à poursuivre et amplifier le mouvement pour la justice climatique.


PROJET D’ACCORD UNIVERSEL SUR LE CLIMAT SIGNÉ À PARIS
Par l’équipe de 350.org

Aujourd’hui (12/12/15) fut un jour historique à Paris : des milliers de personnes ont rempli les rues, pendant que les dirigeants politiques finalisaient le premier projet d’accord universel sur le climat.

L’accord prévoit de maintenir le réchauffement en dessous de 2 DEGC par rapport aux niveaux préindustriels, de poursuivre les efforts pour limiter la hausse des températures `a 1,5 DEGC, et d’atteindre la `neutralité carbone’ peu après le milieu du siècle.

Ce n’est pas à la hauteur de nos espérances, mais c’est un accord qui envoie un signal clair : il faut laisser les combustibles fossiles dans le sol, et désinvestir du pétrole, du charbon et du gaz.

Cet accord est une étape majeure - mais cette étape n’est pas une fin en soi. Notre objectif, c’est une planète juste et vivable.

Meme s’il est suivi `a la lettre, l’accord laisse bien trop de gens exposes `a la violence de la montée du niveau de la mer, aux tempetes et à des sécheresses marquées. Il contient trop de vides juridiques qui pourraient empêcher une vraie action. Et cela, en dépit des efforts héroiques des dirigeants des pays et communautés vulnérables qui se sont battus pour avoir un accord base sur l’état des connaissances scientifiques.

Mais les entreprises exploitant du charbon, du pétrole et du gaz ne devraient pas crier victoire. Pour rester sous 2DEGC il faut laisser 80% des combustibles fossiles sous terre, et pour atteindre 1.5DEGC, encore plus. Et les pays doivent revenir `a la table des négociations tous les 5 ans pour revoir leurs ambitions `a la hausse.

L’accord de Paris n’est pas le fin mot de l’histoire, juste la fin d’un chapitre. Maintenant, il ne tient qu’`a nous de renforcer ses promesses, de nous assurer qu’elles soient tenues, et d’accélérer la transition vers une énergie 100% renouvelable.

Alors que les dirigeants finalisaient le texte de l’accord, des milliers de personnes étaient dans les rues de Paris pour montrer leur détermination `a continuer le combat.
Autour du monde, ont eu lieu des centaines d’actions en solidarité, toutes avec le même message : il ne tient qu’`a nous de laisser les combustibles fossiles dans le sol.
Sans la pression de la société civile, les dirigeants auraient continue à ignorer cette crise. Et c’est la mobilisation citoyenne qui va permettre de combler l’écart entre ce qui a été signe aujourd’hui et ce dont nous avons vraiment besoin. Le prochain chapitre de cette histoire commence aujourd’hui.

L’équipe de 350.org


RÉACTION D’ATTAC FRANCE À L’ACCORD DE PARIS
par Maxime Combes

Les États ne sont pas prêts à enclencher la « révolution climatique »
L’accord de Paris franchit les « lignes rouges » fixées par la société civile !

Dans des moments difficiles, on attend d’une conférence internationale qu’elle prenne des décisions courageuses et visionnaires. Ce n’est pas le cas à la COP 21, avec un accord très en dessous du changement de cap requis.

A l’État d’urgence climatique, l’accord de Paris oppose un bricolage constitué de la somme des égoïsmes nationaux, aussi bien en matière de financements que d’objectifs de réduction des émissions.

Il ne faut pas oublier l’essentiel : l’accord de Paris entérine un réchauffement climatique supérieur à 3°C, sans se doter des dispositifs pour revenir sur une trajectoire inférieure à 1,5°C ou même 2°C.

François Hollande souhaitait qu’on se souvienne de la COP 21 comme du moment déclenchant une « révolution climatique ». Par bien des points, l’accord de Paris tranche en faveur des options les plus conservatrices et les moins ambitieuses qui étaient présentes dans le texte de négociation.

L’accord de Paris valide une chose positive : les 195 États de la planète sont d’accord pour maintenir un cadre international et multilatéral – bien que très affaibli – de « gouvernance du climat » : pour véritablement changer la donne, il devient urgent que les règles et principes d’organisation de l’économie mondiale et du commerce international soient soumises à l’objectif climatique.

L’Accord de Paris ne se donne pas les moyens d’être universel et refuse de s’attaquer à la machine à réchauffer la planète que constitue la globalisation économique et financière.
Non contraignant, contrairement aux accords de libéralisation du commerce et de l’investissement, cet accord ne se donne pas les moyens d’être universel et refuse de s’attaquer à la machine à réchauffer la planète que constitue la globalisation économique et financière et met en danger le simple droit à vivre de nombreuses populations à travers la planète.

Lire l’analyse du texte sur la base des adjectifs utilisés par Laurent Fabius et François Hollande. Par Maxime Combes sur France Attac


GREENPEACE : L’AVENIR EN DEMI-TEINTE

Après plusieurs décalages successifs et des discussions ardentes jusqu’à la fin, la COP21 accouche d’un accord. La fin d’un rendez-vous important, à l’issue duquel tout, néanmoins, reste à faire.

Les décideurs ne provoqueront pas le changement, ils suivront les changements provoqués par la société. A nous tous, donc, de prendre ce destin en main.

Lire l’article sur Greenpeace.fr


ACCORD HISTORIQUE À LA COP21 : « L’OCÉAN VA BIENTÔT ARRIVER À PARIS »
Par Ivan du Roy, Myriam Thiebaut, Rachel Knaebel sur Bastamag

Au moment où les 195 États représentés à la 21e conférence sur le climat adoptent un accord sur les réductions de gaz à effet de serre, historique par son existence mais peu ambitieux, des milliers d’activistes du monde entier se sont rassemblés à Paris, près de l’Arc de Triomphe et de la Tour Eiffel. Malgré l’état d’urgence qui règne en France, ils ont manifesté pour une véritable justice climatique qui ne solde pas l’existence des générations futures et n’oublie pas les communautés les plus touchées par le réchauffement. Reportage avec ces citoyens, souvent jeunes, qui tentent de rappeler aux États leur responsabilité face à l’avenir de la planète.

Lire l’article sur Bastamag


 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes