Le collectif 07 STOP AUX GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité.

Accueil > Collectif 07 : infos, contacts ... > Forum ouvert « S’interroger, s’informer et agir face aux menaces actuelles (...)

Forum ouvert « S’interroger, s’informer et agir face aux menaces actuelles »

Dernier ajout : 5 décembre 2014.

Synthèse du Forum ouvert de Laurac
30 juin 2013

Dimanche 30 juin 2013 se tenait à Laurac le Forum Ouvert de notre Collectif ardéchois Stop aux gaz et huiles de schiste sur le thème : « S’interroger, s’informer et agir face aux menaces actuelles ».

Pour cette journée de réflexion et de construction de projets, c’est la forme « ouverte » qui avait été retenue, comme correspondant le mieux au principe d’absence de hiérarchie qui anime le Collectif depuis son origine.

 

Nous devions nous poser les questions d’organisation et de redistribution des tâches indissociables du départ de notre coordinateur salarié Antoine COMBIER et réfléchir aux moyens de faire de ce changement une occasion de renouveau.
Le Forum Ouvert était en même temps un média idéal pour faire circuler l’information entre nous tous, permettre à chacun de trouver, dans l’énergie mise en commun et le partage d’objectifs, un renforcement de ses convictions et une envie de s’engager plus avant, gages de garantie d’efficacité face aux menaces de plus en plus précises qui visent la loi du 13 Juillet 2011.
Nous avons été plus de 120 à consacrer notre dimanche à une rencontre qui, dans l’enthousiasme, la gaieté et la convivialité n’en a pas moins été une véritable et efficace séance de travail.

 

Synthèse des discussions

Le départ d’Antoine nous invite à retrouver l’horizontalité de fonctionnement originelle du mouvement, mais nous confronte également à la nécessaire mise en place d’un nouveau maillage assurant au collectif sa cohésion, son efficacité, et donc sa pérennité. Ce fonctionnement devra préserver l’efficacité du Collectif et sa capacité de réaction en cas d’urgence (Atelier N°12).
Nous devons repenser notre organisation, redistribuer les tâches, internes, quotidiennes, mais également les missions externes de contacts avec la population et les médias : c’est le fonctionnement concret à venir du Collectif qui a été examiné (Atelier N°12) & (Atelier N°11).

Il nous appartient de recréer ou renforcer les liens au sein même de notre Collectif, mais aussi de réactiver nos contacts avec les populations au travers d’actions locales (Atelier N°4).
La définition du champ d’action de notre lutte apparaît comme une préoccupation assez largement partagée. Refuser gaz et huiles de schiste, tant en exploration qu’en exploitation nous amène-t-il à accepter, au moins pour un temps, le nucléaire en place (Atelier N°13) ? Comment aménager les réseaux électriques existants pour s’orienter efficacement vers une transition énergétique diversifiée, et facilitée par des textes innovants (Atelier N°10).

Si notre lutte demeure à l’évidence centrée sur ses fondamentaux, n’induit elle pas un élargissement vers une action positive en faveur des énergies renouvelables ? N’est il pas indispensable de quitter la posture essentiellement négative du « non à » pour le « non à, mais oui à des solutions d’avenir » (Atelier N°5) ?

Dans notre fonctionnement interne, sans méconnaître les difficultés qui peuvent parfois être rencontrées, la forme des débats et des prises de décisions au sein du Collectif apparaissent très généralement comme une source de plaisir et d’épanouissement (Atelier N°8), et cette pratique de démocratie participative doit être une force de proposition, en particulier avant les prochaines élections (Atelier N°14).

Le sujet des rapports du Collectif et de la politique appelle d’emblée une distinction entre la politique (au sens noble du terme) et l’autre (recherche, conquête et rétention du pouvoir comme instrument de satisfaction d’intérêts personnels ou partisans). Il apparait à l’évidence une perte de confiance presque unanime dans la politique professionnelle, telle qu’elle est maintenant institutionnalisée. Pour autant, les partis politiques faisant partie intégrante de la vie publique, quelle attitude le Collectif doit il adopter à leur encontre : ignorance ? mépris affiché ? collaboration ? tentative de séduction ? Les partis, même sans susciter grand enthousiasme ou espérance, se voient reconnaître leur rôle important lors de la création du Collectif, ainsi que leur capacité confirmée à travailler au quotidien, hors de tout esprit partisan, au sein du mouvement (Atelier N°6).

Actions extérieures et communication de qualité sont des éléments essentiels de la lutte ! Mais pour le moment, le combat est cantonné au champ juridico-judiciaire ou législatif : demandes de nullité, QPC, refonte annoncée du Code Minier... Le maintien de la mobilisation de la population est mis à rude épreuve dans une période où tant d’insécurité économique peut facilement faire apparaître le combat anti-gaz de schiste comme secondaire (Atelier N°2).
Malgré cela, la capacité de l’action populaire, sa liberté de dire massivement « non » éclairent partout dans le monde à la fois les limites d’une démocratie coupée du peuple et l’envie de ce dernier de reprendre le pouvoir sur son destin (Atelier N°3) & (Atelier N°6).

La convergence des luttes est souhaitable, à condition d’éviter de brouiller le message fondamental propre à notre combat citoyen. Ne pas abandonner l’axe central de la lutte, donc, mais l’enrichir positivement, par l’empathie vis-à-vis d’autres combats, ou l’association de thèmes positifs (Transition Énergétique & Écologique) sans perdre l’effet fédérateur de l’ancrage local est l’un des défis de l’évolution du Collectif (Atelier N°9).

La difficulté pour le mouvement est de garder cette liaison locale forte, sans négliger la réalité internationale et ses incidences locales : accords libre-échangistes discutés au niveau européen avec le CANADA et les USA (Atelier N°1).

Le rôle d’information est fondamental dans une communication de qualité, pour maintenir une mobilisation de la population (Atelier N°4). L’écueil à éviter absolument sera la surinformation susceptible de saturer la population et de produire une démobilisation, soit le résultat inverse de celui recherché (Atelier N°7).

Une attention particulière sera portée à la communication presse, où le Collectif devra concilier solidité des arguments de fond, et la grande réactivité qu’impose le caractère très volatile de l’actualité (Atelier N°11).
Le Forum Ouvert de Laurac n’est que le départ d’un travail plus vaste, qu’il nous appartient de développer ensemble au plus vite.
Il restera comme un magnifique et efficace appel à la créativité de tous et aux manifestations de bonne volonté pour permettre au Collectif 07 de poursuivre et intensifier sa présence et ses actions.

 

Les photos du forum : Plénière d’ouverture & espaces de discussion
Les photos du forum : Salles des nouvelles, plénière de clôture & actions

 

Liste des ateliers de discussion 
N°1 - Organiser notre lobbying et financement
N°2 - Code Minier, Charte de l’environnement, inscription de la roche mère au patrimoine de l’humanité
N°3 - Agir ou Subir ?
N°4 - Remobiliser, informer...
N°5 - La Transition Énergétique
N°6 - Partis politiques et Collectif 07- Les influencer, les ignorer, les contester ?
N°7 - Comment informer sans surinformer ?
N°8 - Les formes participatives de débats et de décisions
N°9 - Faut-il et comment favoriser la convergence des luttes ?
N°10 - Réseau électrique et intermittence des EnR
N°11 - Comment gérer les médias, la presse ?
N°12 - Fonctionnement du collectif 07 après le départ du coordinateur ?
N°13 - Non au gaz, conserver le nucléaire
N°14 - Démocratie participative , comment en période électorale ?
Synthèse N°1 : Regroupement par thème, des sujets de discussions du Forum de Laurac.
Synthèse N°2 : Les actions proposées à l’issue du forum de laurac (30 juin) – ouvert à tous participants...