Le collectif 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité. Il s’oppose à l’aberration économique, sanitaire, environnementale et climatique aux conséquences désastreuses que constituent ces projets pour les départements impactés. Il promeut une transition énergétique, écologique et solidaire.

Après 7 années de lutte, du rassemblement de Villeneuve de Berg 2011 au rassemblement de Barjac en 2016 jusqu’à la loi Hulot 2017, sont enfin abrogés, annulés ou rejetés tous les permis de recherche de l’Ardèche, du Gard, de la Drôme, de l’Isère, de Savoie, du Vaucluse, du Var, des Bouches du Rhône, de l’hérault. Toutefois, AILLEURS, d’autres sont encore valides et la lutte continue : En savoir plus

Accueil > L’actualité des permis > Le projet ERIDAN définitivement abandonné

Le projet ERIDAN définitivement abandonné

lundi 19 août 2019

LE PROJET DU GAZODUC ERIDAN DÉFINITIVEMENT ... ENTERRÉ !

L’opérateur "GRT Gaz" voulait enterrer un nouveau gazoduc sur 220 kilomètres entre Saint-Martin-de-Crau (Bouches-du-Rhône) et Saint-Avit (Drôme) via 6 communes du Vaucluse. Finalement, c’est tout son projet baptisé Eridan qui vient d’être enterré et définitivement. Les opposants crient victoire.

Eridan, c’était un projet colossal dont on parlait depuis le début des années 2000 dans les Bouches-du-Rhône, le Gard, le Vaucluse et la Drôme. L’opérateur GRT Gaz -l’un des leaders européens du transport de gaz naturel- travaillait à la réalisation d’un gazoduc de 220 kilomètres entre Saint-Martin-de-Crau dans les Bouches-du-Rhône et Saint-Avit dans la Drôme via plusieurs communes vauclusiennes : Caderousse, Piolenc, Mornas, Mondragon, Bollène, Lamotte-du-Rhône et Lapalud. Un investissement évalué à plus de 600 millions d’euros.

Eridan définitivement enterré

Après presque 10 ans de mobilisation des élus, des citoyens et des associations de défense de l’environnement opposés à ce projet, GRT Gaz vient de l’enterrer définitivement. "La création au 1er novembre 2018 de la zone de marché unique et des infrastructures associées, l’absence de construction de nouvelles centrales à cycle combiné gaz en région Sud, les incertitudes liées à l’accroissement des capacités des terminaux méthaniers et des interconnexions avec l’Espagne ne justifient plus le projet" écrit GRT GAZ. Du coup, la Justice n’aura pas à se prononcer -comme elle devait le faire début septembre- sur l’ultime charge juridique engagée par les opposants.
Le pot de terre a vaincu le pot de fer

L’abandon du projet Eridan réjouit les élus, les associations et les citoyens en lutte depuis plusieurs années en raison notamment de son coût (plus de 600 millions d’euros), de son impact sur l’environnement (60 communes concernées) et des risques industriels générés par l’enfouissement d’un tel équipement. de passage à Bollène, Corinne Lepage avocate de la Communauté de Communes Rhône Lez Provence tire deux enseignements de cette victoire : " Quand les élus, les associations, les techniciens, la population et les juristes travaillent ensemble ils font du très bon travail et ils gagnent. Ensuite, quand vous avez une multitude de pots de terre qui se mettent ensemble, les pots de fer commencent à trembler sur leurs bases !" conclut l’avocate.

Lire l’article sur France Bleu.fr


PROJETS ERIDAN ET ARC LYONNAIS

Communiqué de presse du 26/07/19 de GRTgaz

À l’occasion de la mise à jour de son programme d’investissements, GRTgaz a proposé à la Commission de régulation de l’énergie (CRE) la clôture des projets d’infrastructures gazières Eridan et Arc Lyonnais.

Dans sa délibération du 11 juillet 2019, la CRE a donné un avis favorable à cette proposition. Les projets Eridan et Arc Lyonnais visaient à développer les capacités de transport de gaz dans le Sud-Est du pays.

GRTgaz considère que la création au 1er novembre 2018 de la zone de marché unique et des infrastructures associées, l’absence de construction de nouvelles centrales à cycle combiné gaz en région Sud, les incertitudes liées à l’accroissement des capacités des terminaux méthaniers et des interconnexions avec l’Espagne, ne justifient plus les projets Eridan et Arc Lyonnais tels qu’initialement envisagés. GRTgaz estime ainsi inutile d’engager de nouvelles dépenses qui seraient rendues nécessaires pour la poursuite de ces deux projets.

GRTgaz, entreprise régulée investie de missions de service public, bâtit, pilote et s’assure en permanence de la pertinence de ses programmes d’investissements, pour l’ensemble des acteurs du marché et la collectivité. Fortement engagée dans la transition énergétique et le verdissement du gaz, GRTgaz se concentre désormais sur les investissements de développement permettant de raccorder et d’acheminer le biométhane produit sur le territoire français. GRTgaz continue naturellement de suivre l’évolution du contexte énergétique en concertation régulière avec les acteurs du marché pour proposer d’éventuelles adaptations de son réseau dans le Sud-Est de la France.


 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
contact@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes