Le collectif 07 STOP AU GAZ DE SCHISTE affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux ...) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité. Il s’oppose à l’aberration économique, sanitaire, environnementale et climatique aux conséquences désastreuses que constituent ces projets pour les départements impactés. Il promeut une transition énergétique, écologique et solidaire.

Après 7 années de lutte, du rassemblement de Villeneuve de Berg 2011 au rassemblement de Barjac en 2016 jusqu’à la loi Hulot 2017, sont enfin abrogés, annulés ou rejetés tous les permis de recherche de l’Ardèche, du Gard, de la Drôme, de l’Isère, de Savoie, du Vaucluse, du Var, des Bouches du Rhône, de l’hérault. Toutefois, AILLEURS, d’autres sont encore valides et la lutte continue : En savoir plus

Accueil > Elsewhere in Europe, around the world > New York agit contre le dérèglement climatique

New York agit contre le dérèglement climatique

jeudi 11 janvier 2018

NEW YORK ATTAQUE CINQ PÉTROLIERS EN JUSTICE POUR LEUR RESPONSABILITÉ DANS LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

ExxonMobil, Chevron, BP, Shell et ConocoPhillips, cinq géants pétroliers, sont attaqués en justice par la ville de New York, a annoncé son maire, Bill de Blasio. Qui retire aussi des fonds investis dans les énergies fossiles.

Washington (États-Unis), correspondance

Bill de Blasio, le maire de la plus grande ville des Etats-Unis, a annoncé mercredi 10 janvier que la cité avait porté plainte auprès d’une cour fédérale et demandé des réparations à cinq géants pétroliers : ExxonMobil, Chevron, BP, Shell et ConocoPhillips. Elle leur reproche leur responsabilité dans le changement climatique qui touche son territoire.

En 2012, la tempête Sandy avait tué plus de 40 personnes et coûté plus de 42 milliards de dollars à l’État. New York leur demande aussi les milliards nécessaires pour se préparer à la hausse du niveau de la mer, à des tempêtes plus puissantes et à des températures plus élevées. "Alors que le changement climatique continue de s’aggraver, il est de la responsabilité des sociétés actives dans les énergies fossiles, dont la cupidité nous a mis dans cette situation, d’assumer les coûts nécessaires pour rendre la ville de New York plus sûre et plus résiliante", a expliqué Bill de Blasio.

Les associations environnementales, elles, ont salué cette initiative. "New York devient aujourd’hui une capitale de la lutte contre le changement climatique sur cette planète, a déclaré Bill McKibben, co-fondateur de 350.org. Avec ses communautés extrêmement vulnérables à la montée des eaux, la ville nous montre le tempérament pour lequel elle est célèbre : ne pas faire comme si travailler avec les producteurs d’énergies fossiles allait tant bien que mal sauver la situation, mais plutôt s’élever contre ces derniers, sur les marchés financiers et au tribunal."

L’activiste Naomi Klein a parlé d’annonce "historique" : "A partir d’aujourd’hui, tout le secteur des énergies fossiles est menacé par de fortes dépenses juridiques ainsi que par la fuite montante et globale des investisseurs. Cela signifie que peu importe le nombre de permis que l’administration Trump accordera pour le pétrole ou le charbon, les nouveaux forages feront de moins en moins sens économiquement. C’est une très bonne nouvelle."

Bill de Blasio a souligné que New York était la première grande ville du pays à prendre une telle initiative, qui permet de se "mobiliser pour les générations futures". "Ces cinq dernières années, les conseils municipaux de plusieurs villes et villages ont décidé de se délester complètement de leurs investissements dans des sociétés actives dans les énergies fossiles", nuance Brett Fleishman, analyste senior pour l’association écologiste 350.org interrogé par Reporterre, avant de préciser qu’il s’agissait de budgets bien plus faibles qu’à New York.

Lire la totalité de l’article de Yona Helaoua sur Reporterre

 

 

 

Soutenir le Collectif 07

Chèque - PayPal ( CB et PayPal )
Dons ouvrant droit à réduction d’impôts

 

CONTACTS


Collectif 07 Stop au Gaz de Schiste
39, rue Jean-Louis Soulavie
07110 Largentière

La permanence
Tel. 04 75 36 72 83
contact@stopaugazdeschiste07.org

Le comité de veille (VIA)
Tel. 06 23 66 15 51
via07@stopaugazdeschiste07.org

Les réseaux sociaux
Rejoignez-nous sur Facebook
Rejoignez-nous sur Twitter

La newsletter mensuelle
Inscription - désinscription :
contact@stopaugazdeschiste07.org

 

Avec le soutien de la région Rhône-Alpes
Logo région rhône-Alpes